samedi 22 avril 2017

Lâchers de torymus sinensis 2017


Pour mémoire
Le Cynips n’a qu’un seul prédateur : le torymus sinensis. Ce micro hyménoptère de la famille des Torymidae est un parasitoïde qui pond ses œufs dans les galles vertes du Cynips au printemps, neutralisant ainsi ce dernier.

Bilan depuis 2011
Premiers lâchers expérimentaux de Torymus sinensis dans le cadre du Programme national de lutte biologique contre le Cynips du châtaignier Avril 2011
Premiers lâchers massifs dans le cadre de la souscription www.salvemuicastagni.org, avril 2014
·      470 lâchers de Torymus sinensis les 3 et 4 mai 2014
·      400 lâchers supplémentaires le 9 mai 2015
·      300 lâchers supplémentaires le 23 avril 2016
            et OBJECTIF 2017 avec le soutien financier de l’ODARC
·      300 lâchers supplémentaires le 22 avril 2017
Les premiers résultats
Suivi des émergences des Torymus sinensis ( Ts)
-  Augmentation significative des taux de parasitisme sur de nombreux sites suivis en partenariat avec l’INRA de Sophia Antipolis
Localité
Nombre de TS pour 1000 galles ( 2014)
Nombre de TS pour 1000 galles ( 2015)
Nombre de TS pour 1000 galles ( 2016)
Campile
179,44
830,07
1083,8
Bisinchi
1,45
13
137,2
Scolca
17,2
51,82
488,8
Volpajola
31,71
81,63
602,0
Lentu
24,67
145,96
735,3
Canavaggia
15,42
85,79
906,1
Loriani
16,55
578,71
514,3
Gavignanu
2,86
168
800,4
Casinca
na
0,5
38,2
Prunu
2,4
40,84
245,0

-  Confirmation de l’émergence 2016 du Torymus sinensis sur certains sites de production (suivis effectués par les exploitants agricoles formés)
Résultats en cours d’interprétation :
            Olmeta di Capicorsu
            Valle d’Orezza
            Isulacciu di Fiumorbu
            Felce
            Marignana
            Poggiolo
            Cambia
            Lozzi
           

> Visuel amélioré sur le châtaignier
·      Le feuillage est plus dense
·      Diminution du nombre de galles de Cynips (sur certaines zones)

> La production de châtaignes toujours en peine…..
En 2014, confortée par des conditions climatiques idéales, une reprise de la récolte dans certaines zones ayant bénéficié de lâchers de Torymus sinensis en 2011 avait été constatée, notamment dans le Nebbiu. Cette reprise de production est confirmée en 2015 dans l’Altu di Casaconi ( Campile, Scolca, Lentu) en Orezza et dans le haut de la Casaluna ( Gavignanu, Cambia, San Lurenzu).
Mais elle est plus mitigée en 2016. En effet l’hiver doux a provoqué une émergence trop précoce du Torymus sinensis en Février, avant le débourrement du châtaignier. Il n’a donc pas été en mesure de pondre dans les galles du Cynips logés dans les bourgeons pour se reproduire, entrainant ainsi une perte du prédateur naturel du Cynips. La sécheresse a par ailleurs accentuée la perte de récolte.
> Ainsi que la production de l’AOP Farine de châtaigne corse – Farina castagnina corsa …
Dont le volume ne dépassera pas les 39 tonnes en 2016 contre 110 tonnes en 2010.
Le châtaignier ne se remettra jamais totalement de cette colonisation par le Cynips et cinq années seront nécesaires à l’arbre pour se rétablir après le pic d’infestation du Cynips!!
Cartographie prévisionnelle des lâchers de Torymus sinensis du 22 avril 2017 ( document en annexe)

Point de rassemblement sur le parking de la Gare de Casamozza en Haute Corse entre 8h et 9H00.
1)    Accueil avec café et viennoiseries
2)    Répartition des dotations pour chaque region
3)    Point presse vers 8h30

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire